Ecuador

Ecuador

UNE DESTINATION, QUATRE MONDES

L’Equateur – un microcosme de sensations et de saveurs au centre de la planète. C’est un pays unique où différentes cultures, peuples et paysages de l’Amérique latine se fondent pour former une parfaite convergence.

L’endroit où la vie a manifesté sa majesté à travers une diversité de couleurs, de sons, d’odeurs et de goûts.

Ici, au centre du monde, les gens qui forment ce petit pays, ont décidé que ce n’est que dans leurs mains l’obligation de préserver un paradis durable. L’engagement pris va au-delà de la tentative de réduire les déchets et de conserver l’environnement.

L’Équateur est situé dans le nord-ouest de l’Amérique du Sud et est traversé par la ligne équinoxiale. Il est divisé en 4 régions: Galápagos, Costa (Côte), Andes et Amazonie.

Equateur c’est l’un des 17 pays les plus divers au monde. Vous pouvez faire une croisière, pratiquer un sport d’aventure ou vous détendre dans un spa. Peut-être visiter un musée, profiter d’une fête populaire ou déguster un plat typique dans les villes et les villages patrimoniaux. Il est entouré de montagnes et de neige, de jungle et de forêts, des milliers d’espèces de flore et de faune, des plages et de la mer, des îles uniques, tout en un seul endroit. L’endroit où l’on Aime vraiment la Vie.

HISTOIRE

Avec plus de 190 ans de constitution, la République de l’Equateur est devenue une véritable destination touristique dans le monde ces derniers temps. Un pays historiquement riche qui a subi la conquête et la défaite, mais a également pu se lever, donner le meilleur de soi-même et aujourd’hui plus que jamais, vise à devenir un véritable pouvoir touristique.

Marqué par la ligne équatoriale qui le traverse, c’est un pays qui a également été marqué par son identité indigène, qui remonte aux temps anciens, le pays a été un élément clé de l’Empire Inca devenant une terre qui a donné naissance à des héros qui ont lutté contre l’injustice et ont semé dans les générations futures le désir naturel de se battre sans cesse pour leur liberté et leur indépendance.

CULTURE

La culture en Équateur est aussi diverse que la multiethnicité et la pluri culturalité de ses habitants. Notre population dépasse 14 millions d’habitants. Plus de 5 millions et demi de la région montagneuse, 6 millions et demi de la côte du Pacifique, dans l’Amazonie il y a plus de 600 milles et, à Galápagos, environ 17 milles.

En outre, l’Équateur abrite plus de 15 nationalités indigènes. La coexistence de notre peuple a donné comme fruit un pays de racines différentes, mais un même cœur qui partage la richesse de son patrimoine culturel dans chacune de ses expressions.

CLIMAT

L’Équateur est un pays privilégié dans son climat. On peut trouver des coins où le soleil peint les jours le plus souvent dans notre côte, Amazonie ou Galápagos, mais aussi profiter de brises fraîches et de climats plus tempérés dans notre région montagneuse.

À Quito, par exemple, il est fréquent de pouvoir profiter de ces deux saisons, presque toujours pendant le même jour. C’est pourquoi les gens de Quito sont très flexibles, car ils sont habitués aux changements de dernière minute, le jour peut commencer ensoleillé, mais compter sur une forte pluie dans l’après-midi, ou l’aube froide passer à un après-midi en sentant tout le chaud du soleil de la Moitié du monde.

NATURE

La nature est partout en Équateur, c’est un pays avec une vaste richesse naturelle. La diversité de ses quatre mondes a donné lieu à des milliers d’espèces de flore et de faune.

Nous avons environ 1.640 types d’oiseaux. Nous avons un approximatif de 4.500 espèces de papillons, 345 reptiles, 358 amphibiens et 258 mammifères, entre autres. Pas pour rien L’Équateur est considéré comme l’un des 17 pays où se concentre la plus grande biodiversité de la planète, étant aussi le pays avec la plus grande biodiversité par km2 du monde. La plupart de sa faune et sa flore vivent dans 26 zones protégées par notre État.

GASTRONOMIE

En plus de notre peuple, de notre langue et de la biodiversité de notre beau pays, la nourriture est un délice à mentionner avec une large gamme à couvrir. Notre diversité gastronomique est très abondante, chaque région, parfois même, chaque ville, possède un plat local. Habituellement, lors d’une fête, locale ou nationale, les Équatoriens apprécient l’un de nos plus grands plaisirs coupables – manger.

Pour cette raison, de nombreux étrangers s’aventurent à découvrir tous les plats que chacune de nos régions offre. Dès notre célèbre ceviche (ou cebiche), en passant par locro de papas, seco de chivo, encebollado, guatita, aux plats qui accompagnent beaucoup de nos festivités annuelles comme la colada morada au pain guagus pour le Jour des Morts, la fanesca pendant la Grand Carême, ou les délices que nous apprécions pour une saison comme nos célèbres crabes, un plaisir irrésistible et inoubliable.

LANGUE

En Equateur, la langue officielle est l’Espagnol. Évidemment, ceux qui ont pu nous rendre visite savent bien que l’espagnol soit notre langue maternelle, nous l’avons equateurianisé. Si vous visitez différentes régions de notre pays, vous pouvez facilement remarquer l’accent marqué par la erre dans notre Sierra andine ou la efe prononcé par nos jeunes à Quito ou la manière de peluconearse (de se distinguer) avec nos panas (copains) côtiers, ou le son si bien aérien de nos bien-aimés habitants de Azuay ou la prononciation phonétique si claire de nos bien-aimés amis de Loja. L’accent de la Sierra est très différent de celui côtier, bien que nous utilisions des idiomes communs.

En fait, en plus de l’espagnol, nous avons des langues alternatives telles que Kichwa (Quichua) et 13 autres langues maternelles, en particulier en Amazonie. C’est pourquoi il est également très fréquent d’entendre que nos mères équatoriennes appellent à rentrer leur guaguas, ou savoir la météo en entendant les expressions «achachai» quel froids ou «arrarrai» quelle chaleur.

TRANSPORT

en Équateur, nous avons tous les types de transport. Si votre arrivée est en avion, vous pouvez compter sur des taxis et des bus immédiatement, également à Quito et Guayaquil il y a des routes préférentielles de transports en commun Metrovía, Metrobus, Ecovia et la piste cyclable (des voies réservées autour de la ville en vélo). Bientôt, la capitale aura un système de métro, qui reliera la ville du sud au nord et réduira le temps de voyage à 30 minutes.

Soyez au courant des heures de pointe dans les transports publics et le trafic en général pour éviter les embouteillages ou de calculer le temps nécessaire pour arriver à votre destination. Habituellement, dans les villes, les heures de pointe sont de 7h30 à 9h00 et de 18h00 à 19h30, les heures d’entrée et de sortie des emplois et des écoles.

Tout ce que vous avez besoin c’est l’Équateur

Français